• CompetitionKenjutsu2012Bandeau
  • GroupeSalon2012Bandeau
  • Palmares2012Bandeau

Description

Le Yoseikan Budo ne reconnaît pas la compétition comme une fin en soi, mais plutôt comme une étape dans la progression du pratiquant. En aucun cas obligatoire, elle constitue une expérience enrichissante qui apporte néanmoins un certain sens de la combativité et de la créativité.

La compétition a aussi pour but de former le sens de l'initiative et une capacité de décision rapide, d'optimiser les facultés d'adaptation, de développer la concentration et la maîtrise de soi et de former une résistance mentale et physique. Elle se pratique avec des protections homologuées (casque, plastron, gants, coquilles, protèges-tibias).

Les différentes formes de compétition (combat ou concours technique) demandent au pratiquant beaucoup de polyvalence. Elles lui permettent ainsi de pouvoir s'exprimer pleinement et l'obligent à mettre en oeuvre toute sa créativité et ses facultés à s'adapter à diverses situations.
La compétition combat de Yoseikan Budo est constituée de deux ateliers et a été créée à des fins pédagogiques. Elle se déroule sur deux reprises par catégorie d'âge et de poids.

Le Randori "combat"

La première épreuve est un randori avec bâtons mousse de différentes longueurs (75cm tenu à 1 main ou 105 cm tenu à 2 mains. L'objectif est de favoriser les facultés d'adaptation, la coordination des mouvements et l'évaluation des distances. Cette épreuve induit également la maîtrise du maniement de diverses armes.

Tournoi Yoseikan Junior Monthey 2012-Catégorie Junior 3

Le Randori "à mains nues"

La deuxième épreuve est un randori à mains nues (pieds/poings et projections). Cette épreuve développe l'endurance, la puissance, le timing, le sens de l'initiative, de la stratégie et l'efficacité. En cas d'égalité les combattants sont départagés par une troisième épreuve randori mains nues contre bâton mousse (35 cm)

Le "concours technique"

Le concours technique est une forme de travail où 2 équipes (couple de 2 pratiquants) présentent l'une après l'autre un échange technique. Les partenaires d'une même équipe effectuent un randori d'entraide à mains nues (sans protections) qui comprend des techniques de percussions, de projections, de clés, d'étranglements et divers enchaînements de prises et contre prises.

La prestation doit s'effectuer dans un esprit d'entraide : les notions de contrôle et de respect du partenaire sont prépondérantes, cependant les techniques doivent être réalisées avec précision et réalisme.

Les critères de jugement qui départagent les équipe sont les suivants : aspect mental, précision technique, variété technique, stratégie, sens artistique.