• Palmares2012Bandeau
  • CompetitionKenjutsu2012Bandeau
  • GroupeSalon2012Bandeau

Pour les enfants

Une pédagogie adaptée aux enfants

  • L’enfant est en plein développement physique, psychomoteur et intellectuel. Les activités proposées aux adultes ne lui sont donc pas applicables telles quelles et une pédagogie spécifique s’impose.
  • Plusieurs années d’expérimentation ont permis aux maîtres, aux cadres enseignants et aux conseillers médicaux d’épurer la pratique du YOSEIKAN de tout mouvement risquant d’altérer l’intégrité physique de l’enfant.
  • Parce que l’enfant apprend essentiellement en s’amusant, le YOSEIKAN propose une approche ludique de la discipline tout en développant motricité et latéralisation.

 

 

Un programme d’apprentissage progressif...

L’apprentissage de l’enfant en fonction de son schéma corporel et psychologique font partie d’un programme bien spécifique que le Maître Hiroo Mochizuki s’est attaché à réaliser, avec le concours de professionnels qualifiés. Il a scindé la pratique du YOSEIKAN en 3 catégories d’âges dont les ateliers, les techniques et les attentes sont progressives et adaptées.

  • De 6 à 8 ans : groupe d’initiation et développement des qualités psychomotrices (courir, pousser, tirer, sauter, se tenir en équilibre) ;
  • De 9 à 12 ans : travail en groupe avec un apprentissage ludique des bases techniques ;
  • De 13 à 15 ans : on commence à rechercher la performance, à développer le goût de vaincre (qui ne doit pas être synonyme d’agressivité) tout en gardant ce cadre ludique.

Le YOSEIKAN aide les enfants à gérer leur énergie afin de ne pas exercer d’efforts inconsidérés sur des articulations encore en cours de construction (danger des exercices de musculation trop intensifs, par exemple).

 

… et complet pour le développement de l’enfant

La variété des outils pédagogiques, tels que les trois bâtons en mousse de tailles différentes (35 cm, 85 cm, et 1.05 m) amène une meilleure estimation des distances et développe le repérage de l’enfant dans l’espace.

Pour Maître Hiroo Mochizuki. le sport est un vecteur privilégié de l’épanouissement de la personnalité, quels que soit l’origine sociale, le sexe, l’ âge du pratiquant. C’est aussi l’apprentissage de valeurs essentielles utiles au quotidien telles que la confiance en soi, mais aussi le courage, l’esprit d’entraide, la solidarité, les facultés d’adaptation, la créativité personnelle... toutes qualités mises à l’épreuve dans le cadre du programme pédagogique par le biais d’exercices spécifiques.